Dans cet article, je vais approfondir le sujet et vous présenter mon métier de graphiste en détail.

Qu’est ce que c’est que le métier de graphiste ?

On parle souvent de graphistes, mais on peut aussi utiliser d’autres termes comme infographiste ou designer graphique.

Il s’agit en fait de celui qui s’occupe de tout ce qui est de la communication visuelle.

Si vous avez une entreprise ou un organisme quelconque qui souhaite communiquer d’une manière visuelle à un public donné, le graphiste sera là, au milieu, entre les deux, pour pouvoir communiquer.

C’est lui qui s’occupe de tout ce qui est de la création de logo, de la création de cartes de visite flyer, affiches, dépliants, sites internet, etc.

C’est vraiment un ensemble assez vaste en fait.

Y a-t-il plusieurs sortes de graphistes ?

Oui, il y a plusieurs sortes de graphistes, voici une liste non-exhaustive :

  • Graphistes print, ceux qui s’occupent de l’impression (c’est mon cas)
  • Graphistes web qui sont spécialisés dans la création de sites Internet
  • Graphistes en jeux vidéo, qui est un monde en soi
  • Graphistes UI, qui sont spécialisés dans l’interface de logiciels et d’applications Web (UI design)
  • Etc.

Le graphisme peut toucher beaucoup de domaines.

C’est ça qui est bien dans le graphisme, car on peut finalement toucher à plein de choses, plein de support.

Quand je suis sortie de l’école d’art, je ne savais pas du tout comment faire un site Internet.

J’ai dû me former un peu et suivre des formations.

Maintenant, je sais faire un site Internet basique, mais ma spécialité reste le print, l’impression.

A vous de voir ce qui vous intéresse le plus et ce sur quoi vous souhaiteriez vous former.

Qu’est-ce que le graphiste crée ?

le graphiste créé des logos, des cartes de visite, des flyers, des affiches, des dépliants.

C’est vraiment lui qui s’occupe de la création de visuels, donc cela peut toucher toutes sortes de tâches comme :

Et à travers tout son travail, le graphiste doit transmettre un message clair et pertinent à un public cible donné.

Quelles sont les connaissances nécessaires pour être graphiste ?

Les connaissances nécessaires pour être graphiste sont de connaître tout ce qui est de la communication visuelle, donc :

  • la mise en page
  • la couleur
  • la typographie
  • le marketing
  • etc.

Et puis il doit également pouvoir maîtriser les logiciels de création graphique.

Vous les connaissez sûrement (la suite Adobe) :

  • Photoshop, pour tout ce qui est de l’image
  • Illustrator, pour tout ce qui est vectoriel
  • InDesign, pour tout ce qui est mise en page

Ce sont les logiciels graphiques professionnels qu’utilisent les graphistes aujourd’hui.

Et puis, si vous voulez être graphiste freelance, c’est à dire avoir vos propres clients, il va vous falloir savoir :

  • Faire un briefing avec un client
  • Etablir un devis
  • Préparer une facture
  • Comment se passent les étapes de création
  • etc.

Comment se déroule un projet ?

Tout d’abord, il y a un client qui fait appel à vos services d’une manière ou d’une autre.

Il faut qu’il y ait un premier contact.

Une fois qu’il y a le premier contact, il y a un briefing, c’est à dire un entretien qui définit le mandat.

Le client expose tous ses besoins, ce qu’il souhaiterait exactement.

Là, le graphiste doit vraiment être à l’écoute du client pour savoir exactement ce que le client a besoin, pour ne pas travailler dans le vide.

Ensuite, le graphiste va se lancer dans une étape de recherche et de premières esquisses.

C’est une des parties que je préfère : commencer à rechercher, un peu comme un détective à aller un peu explorer plein de choses.

Puis le graphiste va lui montrer ses premiers projets.

Ensuite, après la soumission des premiers projets, il va pouvoir discuter avec le client du choix.

Le client va dire “moi j’aime ça, ça, ça, avec telle version, telle version”.

Ce sera important de plusieurs versions, pour donner le choix au client.

Après cela commence la phase de correction, donc le client donne ses corrections.

Ensuite, il y a la mise au net du projet retenu et à la fin, il y a le bon à tirer.

Le client dit OK, on y va pour ça.

Et puis voilà, le projet se fait imprimer ou mis en ligne.

C’est à la fin que vous pouvez facturer, dès que tout le monde est content.

Et ça, c’est vraiment important que le client soit satisfait parce que c’est la meilleure des publicités.

Qu’est-ce que j’aime dans ce métier ?

Ce que j’aime dans ce métier, comme je le disais avant, c’est vraiment la phase de recherche, où j’ai vraiment l’impression de partir un peu à l’aventure, un peu comme une exploratrice qui va dans un monde inconnu et qui se dit “qu’est-ce qu’on pourrait créer de nouveau?”.

Parce que faire des choses qui ont déjà été créées, ça, tout le monde peut le faire.

Mais, c’est de créer quelque chose de nouveau, c’est sortir de l’ordinaire.

C’est de pouvoir aussi communiquer ce que le client veut, l’aider à transmettre un message à travers des visuels.

Et tout ça mis ensemble, tous ces désirs, tous ces besoins, tout ça j’aime en fait.

Je trouve tout cela très excitant.

J’aime mon métier de graphiste parce que ça me permet de réfléchir à plein d’autres choses.

Et cela peut toucher tellement de domaine, c’est passionnant !

Quels sont les avantages du métier ?

Alors, je dirais que c’est de pouvoir travailler quand on veut et où on veut.

Personnellement, je suis graphiste freelance, donc je travaille depuis la maison quand les enfants sont à l’école (lire ici “le guide complet du graphiste freelance”).

Cela me permet de faire un métier qui me passionne, tout en étant présente pour mes enfants.

Et je pense que je ne pourrais même pas faire la moitié de ce que je fais si j’étais salariée.

Après les avantages du métier de graphiste salarié dans une agence, c’est qu’on peut être créatif, laisser libre cours à sa créativité.

Bien sûr, en tenant compte des besoins du client, c’est l’objectif principal : satisfaire le client.

Je dirais donc que le plus grand avantage est la créativité.

conseils-trouver-projets-graphiste-freelance

Quels sont les débouchés ?

Comme on le disait au départ, le graphiste peut aller dans une spécialité qui lui correspond, c’est à dire le print, le web, les jeux vidéo, les applications mobiles, etc.

Après, avoir ces connaissances en graphisme, cela peut être utile dans d’autres métiers proches.

Je pense au marketing, dans l’événementiel ou alors tout ce qui est de Community Manager, celui qui responsable de contenu et qui doit faire de la publicité de type Facebook, YouTube, etc.

Avoir un oeil et une culture graphique peut être un atout.

Quel salaire pour le graphiste ?

Alors, tout dépend de votre niveau, des années d’expérience.

Cela dépend aussi de vos clients, s’ils sont prêts à mettre le budget nécessaire sur la table pour avoir leur projet.

Mais je dirais que ça se situe entre 1200 et 1500 € par mois pour un graphiste junior, donc revenu brut mensuel.

Après, ça peut aller au delà suivant le client et l’expérience.

Pour un graphiste confirmé, cela peut tourner autour des 2500 ou 5000 € par mois.

Puis si vous avez de la notoriété, si ça se passe bien avec vos clients, cela monter à bien plus.

Cela dépend de plusieurs paramètres, mais en gros, ce sont les chiffres moyens.

matériel graphiste freelance

Conclusion

Le métier de graphiste est une activité passionnante.

Si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à allez voir ma formation gratuite

sur les bases pour devenir graphiste freelance que vous trouverez ci-dessous :

https://go.graphistepro.net/formation-offerte

A tout bientôt